Vous avez peut-être déjà rencontré le terme « Paleo » sur certains sites ou dans des magazines traitant de diététique ou de régimes amaigrissants… Ou peut-être l’avez-vous vu associé à des informations sur l’entraînement physique et l’amélioration de la performance…

Mais que signifie-t-il exactement ? Est-ce seulement le nouveau régime à la mode pour l’été, ou y a-t-il bien plus que cela ? Quels sont les principes qui régissent ce mode d’alimentation semblant faire de plus en plus d’adeptes à travers le monde ?

Cet article a donc pour but de fournir une première réponse à ces questions et de présenter brièvement le mode de vie Paleo (et ses variantes « Primal » ou « Ancestral »).

Manger et vivre comme au Paléolithique ?

Le mode de vie Paleo (Paleo Lifestyle) en général, et le régime Paleo (Paleo Diet) en particulier, consiste en vivre et manger comme l’homme le faisait au Paléolithique, car il s’agit du mode de vie optimal pour l’être humain, celui qui résulte de plusieurs millions d’années d’évolution de l’espèce humaine et qui ont façonné en grande partie la génétique dont nous avons hérité jusqu’à aujourd’hui.
En effet, sans refaire un cours d’histoire, nous devons nous rappeler que la période préhistorique appelée « Paléolithique » est la plus longue de la préhistoire et qu’elle a débuté à l’apparition de l’Homme (Homo) pour s’étendre sur 3 millions d’années. Durant cette période, les humains sont des nomades et des chasseurs-cueilleurs. Ils ne connaissent ni l’agriculture, ni l’élevage.
Le Néolithique constituera une révolution dans le mode de vie des Humains, il y a seulement 9 ou 10000 ans. En effet, cette époque est marquée par le début de l’agriculture et de l’élevage, qui impliquèrent alors une sédentarisation.
Ce changement radical d’alimentation et d’habitat est intervenu il y a quelques milliers d’années à peine, et n’a donc pas encore pu produire une adaptation de l’espèce humaine, suivant le mécanisme de l’évolution. C’est encore plus vrai quand on pense aux profonds changements que nous avons vécus sur ces 50 dernières années seulement, à cause de l’industrialisation de notre alimentation et de la sédentarisation excessive de nos sociétés modernes.

Ainsi, notre génétique a peu évolué sur ce laps de temps, et nous sommes en réalité des hommes des cavernes en chemise et pantalon !

Un retour à l’époque des cavernes ?

Vivre ou « être » Paleo, cela ne veut bien sûr pas dire revenir à l’Age de la Pierre ou essayer de se comporter comme un « homme des cavernes » (… qui ne vivait pas dans des cavernes d’ailleurs !).

Il n’est donc question de s’habiller de peaux de bêtes et de partir à la chasse ou à la cueillette chaque matin afin de ramener à notre famille de quoi subsister…

Au contraire, « Vivre Paleo » signifie plutôt prendre en compte notre génétique, héritée de nos lointains ancêtres, dans notre alimentation et notre mode de vie, afin de nous apporter énergie, santé et bien-être.

Industrialisation = poison ?

Car le problème se trouve bien là : l’industrialisation excessive de la production de notre alimentation moderne, l’introduction de produits chimiques sur les cultures et la surproduction de notre élevage et de notre agriculture, ont des conséquences désastreuses sur notre santé !

Notre époque connait un taux record de surpoids et d’obésité dans notre population, ainsi qu’une recrudescence des cas de maladies telles que le diabète, le cancer, les accidents cardiovasculaires, la maladie d’Alzheimer, les maladies auto-immunes, etc.

Quelle ironie ! En effet, nous n’avons jamais autant pris en considération notre alimentation que depuis 20 ou 30 ans, en créant de plus en plus d’édulcorants, de produits lights ou allégés en matières grasses ! Nous avons banni les matières grasses de notre quotidien, appris à calculer des calories et à composer des menus « diététiques »…
… Et pourtant, l’obésité continue de gagner du terrain chaque année !

Mais alors, que faire ?
La théorie Paleo remet tout cela en question, en désignant notre véritable ennemi dans cette bataille pour notre santé : le sucre !

Si on veut ainsi résumer ce concept en quelques mots, il s’agira d’exclure les aliments qui sont néfastes à notre santé car notre génétique ne nous permet pas de les assimiler correctement, ou parce qu’ils favorisent un état inflammatoire de notre corps ou de certains organes : lait et produits laitiers, céréales et produits dérivés, légumineuses, sucre et dérivés, produits transformés ou industrialisés…

Ainsi, une alimentation Paleo privilégiera les viandes, poissons et fruits de mer, les légumes et fruits, ainsi que les noix et autres fruits secs.

Ces aliments ont nourri l’humanité et lui ont permis de subsister et de se développer avec succès pendant plusieurs millions d’années…

… Alors suivons nos gènes et profitons de la santé et du bien-être auquel nous avons droit !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s